Les Himbas sont un peuple bantou établi au nord de la Namibie, principalement dans le Kaokoveld. Ils sont apparentés aux Héréros.

Dans le désert tourmenté du Kaokoland, les pasteurs himba ont bien du mal à préserver leur mode de vie ancestral, menacé par une longue guérilla. Ils ne sont plus que quelques milliers à perpétuer une morale rude et frugale fondée sur la présence éternelle des morts, incarnés dans leurs troupeaux. Leur passion pour la beauté corporelle en fait aussi d’admirables témoins d’une Afrique australe qui, désormais, s’efface.

Les Himbas ont accepté de vivre sur un territoire dont personne ne voulait, le désert du Kaokoland. Jusqu’à une date récente ils ont su entretenir, maintenir et protéger leur mode de vie et leurs traditions. Mais devant l’afflux parfois non contrôlé de touristes, certains Himbas parmi les plus jeunes cèdent aujourd’hui aux tentations d’un monde qu’ils découvrent. On a ainsi vu certains jeunes vendre les bijoux et parures traditionnelles de leur famille contre de l’alcool ou des t-shirts ramenés par des touristes.

Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia Los Himbas, hermosa tribu de Namibia

Traditionnellement les femmes Himbas se teignent la peau en rouge avec une pommade réalisée à base d’huile de beurre de vache et de poudre d’ocre rouge. Cet onguent dont l’enduisage fait partie des critères de beauté féminins leur permet également de se protéger de l’ardeur du soleil, de la sécheresse de l’air et des insectes. Leurs cheveux sont coiffés en tresses lisses et épaisses, enduites également de la même substance. Les hommes portent eux, après la circoncision une queue de cheval avec le reste du crâne rasé, qu’ils recouvrent après le mariage d’un bonnet en cotton qui lui donne une forme effilée en une sorte de crochet très graphique.

Les Himbas, hommes et femmes, sont vêtus d’un simple pagne en cuir et se fabriquent des sandales avec des pneus de voitures.